Quelle extension pour ma maison ?

La création d’une extension pour sa maison répond parfois à un besoin d’espace supplémentaire pour mieux se plier à l’envie de confort des occupants. Il s’agit tout de même d’une opération assez complexe vu les lois sur l’urbanisme. Votre terrain ou la structure de votre maison peut aussi limiter vos possibilités.

Les obligations administratives liées à ces travaux

Il existe différentes manières d’étendre sa maison. Les règles d’urbanisme changent en fonction de l’extension choisie. Elles varient également d’une commune à une autre d’où l’intérêt de bien s’informer auprès de votre préfecture avant d’entamer cette opération. En général, il faut demander un permis de construire si sa superficie dépasse les 40 m² (depuis 2017) en zone pourvue d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Cette limite est à 20 m² à d’autres d’endroits. Entre 5 et 20 ou 40 m², il faut juste une déclaration de travaux. Vous n’avez aucune obligation en dessous de 5 m² si vous ne changez presque rien de l’aspect extérieur de votre maison.

Les différents types d’extension pour ma maison

Voici les différents types d’extension possible avec les obligations administratives qui les accompagnent :


Une extension : Vous pouvez étendre votre maison avec une construction en dur ou en bois.

Un aménagement des combles : Ce n’est possible qu’avec une toiture dotée d’une pente à 30 ° minimum.
La surélévation de la maison : Il s’agit de travaux d’insertion de mur à hauteur réglementaire sous une toiture en pente de 30 ° non modifiable.
Le changement de pente : Cette opération est effectuée sur les toitures d’une pente inférieure à 30 ° qu’on souhaite surélever. Il peut aussi être appelé « rehausse de toiture ».

Quelle extension pour ma maison ?

Chaque maison a ses propres contraintes et ne permet pas toujours des folies en termes d’extension. Mis à part les règles d’urbanisme, le terrain lui-même ne permet pas toujours une belle extension. La nature du sol et ses dénivelés doivent en outre être pris en compte. Un défaut d’orientation depuis le début risque aussi de mener à une extension bien spacieuse, mais toujours sombre faute d’accès à l’ensoleillement. Pour toutes ces raisons, il faut parfois réorienter son projet vers l’aménagement de combles ou encore la surélévation de la maison. De toute façon, ce genre de travaux ne diffèrent pas autant côté budget à allouer, il reste à peu près le même.